CR du CA du 12 novembre 2012


Logo-ARZF

 

 

 

Le 14 novembre 2012

Compte rendu de la réunion du Conseil d’Administration du 12 novembre 2012

 

Ordre du jour

  1. Préparation à la réunion du CLIC (Comité Local d’Information et de Concertation).
  2. Fonctionnement de l’Association ARZF.
  3. Sujets divers.

 

Étaient présents

Pour le Bureau : Jean-Christophe Calmes, René Casses, Francis Herrera, Georges Forner

Pour le Conseil :          Philippe Boistard, Gérard Chaput, Dominique Coquery, Jean-Louis Collignon

Christian Dangleterre, Djimi Tsouladzé

Absents excusés: M. et Mme Marie, Robert Tant

 

Début de la réunion 18 h.

 

Validation du compte rendu de la réunion du 21septembre 2012

Aucune remarque portant sur le compte rendu n’étant parvenu jusqu’à ce jour, celui-ci est approuvé implicitement.

  1. Préparation à la réunion du CLIC

Elle aura lieu le 26 novembre à 15 h à la salle Voltaire.

Georges Forner fait part de l’ordre du jour qui est le suivant :

  • Présentation du bilan annuel de GDH Frontignan (situation réglementaire, exercices des plans de secours, gestion de la sécurité et actions réalisées pour la prévention des risques et coûts associés) ;
  • Présentations de l’étude des dangers actualisés du dépôt ;
  • Présentation de l’étude réalisée par INERIS intitulée « éclairages techniques sur le choix d’indice multi-énergie » relative au dépôt pétrolier GDH ;
  • Présentation de l’action de l’inspection des installations classées ;

IL signale que les documents nécessaires à la préparation de cette réunion seront consultables sur le site de la DREAL une dizaine de jour avant la réunion (rubrique CLIC et PPRT).

Une discussion s’engage alors afin de bien poser les sujets à aborder par nos représentants au moment de cette réunion.

La question est de nouveau soulevée de la représentation de l’association au sein de ce comité. En effet, les représentants que sont Jean-Christophe Calmes et Georges Forner le sont au titre de membres riverains depuis la création du CLIC. Il s’agit donc qu’un agrément soit demandé pour que l’association soit représentative en tant que telle

Les sujets suivants émanent des discussions et feront si possible l’objet d’intervention de la part de nos représentants lors de cette réunion du CLIC :

  • Explication des deux mois de report de la réunion.
  • Représentation de l’association ARZF partie prenante et porte parole des riverains.
  • Résultats des études de la diminution des risques à la source et résultats des calculs des études TECHNIP.
  • Redéploiement et diminution des volumes de carburants.
  • Niveau d’investissement de l’exploitant pour se mettre en conformité.
  • Prise en compte du vieillissement du matériel dans les différentes études.
  • Intégration pour l’estimation du niveau global de sécurité des interventions de sociétés externes (installations, sous-traitances diverses, surveillance, gardiennage…).
  • Emanation des COV (odeurs de benzen) et leurs contrôles en continu.
  • Niveau de risque qu’il sera possible d’accepter.

Des informations complémentaires peuvent également aider aux interventions : voir plus particulièrement la page 17 du rapport d’inspection de la DREAL, et également la contribution de Gérard Chaput, et les suggestions de Christian Dangleterre (voir rapport et annexe du précédent CA).

Par ailleurs les membres demandent aussi que les deux cas d’accidents survenus au cours de l’été soient soulevés afin de démontrer que GDH maîtrise mal ses dispositifs et sa sécurité (renversement d’un camion citerne, mélange de carburants avec livraison à des particuliers).

René Casses fait remarquer et s’étonne que dans l’ordre du jour proposé pour cette réunion du CLIC, n’apparaissent pas les conclusions des expertises INERIS et la proposition d’une nouvelle cartographie de la zone à risques. L’ensembles des membres s’en étonnent également et se demande s’il ne va pas y avoir, encore une fois, report de cette décision.

Concernant ce point, Philippe Boistard fait remarquer que l’information sur les reports successifs risque à la longue de ne plus être comprise par nos adhérents et par les riverains et que l’on arrive à ne plus avoir d’argumentaire pour expliquer la situation.

Christian Dangleterre signale avoir relevé sur un document la date butoir pour cette prise de décision au mois d’octobre 2013.

Jean-Christophe Calmes rappelle que le principal objectif de l’association est la réduction des risques à la source afin d’exclure la totalité des habitations de cette zone pour in fine aboutir à ce qui a été à l’origine de la création de l’association, c’est-à-dire le non financement des travaux par les habitants riverains du dépôt.

Pour conclure Jean-Christophe Calmes rappelle que le PPRT ne prend en compte que le risque physique et que, malgré les perspectives possibles de conclusions positives, le risque d’accident demeurera.

Sur ce point Gérard Chaput souligne que si les actions de sécurité sont mises en œuvre, suivies et contrôlées conformément aux dispositions exigées pour ce type d’activité, la probabilité du risque d’accident s’en trouve forcément diminuée.

Nos représentants prennent en considération ces sujets et remarques pour leurs interventions lors de cette réunion du 26 novembre.

 

  1. Fonctionnement de l’Association ARZF

Francis Herrera introduit le sujet en informant les membres, que suite à la précédente réunion, il a rencontré Christian Dangleterre et Jean-Louis Colignon. Cette réunion a permis d’éclaircir le sujet et faire remonter aux membres du bureau les attentes et propositions sur notre réactivité d’information aux adhérents par rapport aux évènements et activités de l’association.

Des voies d’amélioration sont proposées aux cours de la discussion.

Les membres se mettent d’accord pour que l’information, les décisions et les échanges soient plus rapides via téléphone et sms.

Jean-Christophe Calmes rappelle l’exigence de son poste de Président à être, dans tous les cas de figures, informé pour donner son aval que ce soit sur l’information en général, sur les contacts ou entretiens nécessaires pour l’activité de l’association.

 

  1. Sujets divers

Pollution de l’air (nez bénévoles) :

Suite à la réunion de travail sur le sujet (voir rapport de cette réunion) Christian Dangleterre, Jean-Louis Collignon et Philipe Boistard ont rencontré des adhérents sélectionnés situés proche du dépôt, dans la zone dite de l’entrée pour un premier contact. L’objectif ainsi que la méthode leur ont été présentés afin qu’ils puissent faire remonter leurs informations sur la gêne olfactive qu’ils subissent.

Ils indiquent par ailleurs que la démarche a été bien perçue et les discussions bénéfiques.

Francis Herrera signale quant même le peu de réaction au vue du nombre d’adhérents contactés et sa déception devant le manque d’implication de ceux-ci.

Affaire à suivre.

 

Fin de la réunion 20 h 15.

Le secrétaire

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *