CR du CA du 04 avril 2012


Logo-ARZF

 

 

 

Le 18 avril 2012

Compte rendu de la réunion du Conseil d’Administration du 4 avril 2012

 

 

Ordre du jour

  • Normalisation du fonctionnement de l’association
  • Point sur les actions de communication
  • Interpellation des élus de l’opposition
  • Qui interpeller en fonction de nos questions

 

Questions diverses

  • Point sur la coordination nationale (Gérard)
  • Courrier pollution gazeuse Exon Mobile (Christian)
  • Résumé de la réunion du 20 mars (Gérard)
  • Interpellation des élus écologistes (Francis)
  • Courrier de remerciement pour la subvention (Francis)
  • Délégation aux responsables des commissions (Christian)
  • Fréquence des réunions du CA (Christian)
  • Réalisation d’un dépliant de promotion de l’association (Francis)

 

Étaient présents

 

Pour le Bureau : J-C. Calmes, R.Casses, F. Herrera

Absent excusé : G. Forner

 

Pour le Conseil :          C. Dangleterre, G. Chaput, D. Coquery, J-L. Collignon, D. Tsouladzé, R. Tant

Absents excusés: P.Boistard, M. et Mme Marie

Les salles de la mairie étant toutes occupées, la réunion était prévu au café bar le Tarifa à la plage est de Frontignan. Elle c’est en fait tenue à 18 h 15 chez René Casses qui a bien voulu nous accueillir suite à la défection du café bar (portes fermées à notre arrivée)

Le Président entame la réunion et souhaite la bienvenue à Djimi Tsouladzé, nouveau membre du conseil élu lors de notre Assemblée Générale.

 

Normalisation du fonctionnement de l’association

Concernant les courriers et les mails à caractères officiels, les membres se mettent d’accord pour que les correspondances se fassent dans les deux cas avec au final la validation du Président qu’il s’agisse de courrier ou de mail. Pour le courrier une fois la validation du projet acquise, celui-ci doit être adressé au secrétaire pour mise en forme et envoi.

Dans tous les cas, il est bon que les mails non officiels mais de sujet important soient mis en copie aux membres du bureau.

 

Point sur les actions de communication

Gérard fait le point des trois actions de communication réalisées depuis le début de l’année (Entrée plage, Aigues-Marines, Félibre). Ces moments ont permis de rencontrer les habitants demeurant proche du site d’exploitation dans leur quartier. Les échanges ont été intéressants et les messages de vigilance bien intégrés. Seule déception le peu de personnes qui se sont déplacées pour nous rencontrer compte tenu du nombre d’habitation concernée (évalué à environ1 %).

Une remarque également : la révélation que très peu d’entre eux ont la connaissance du document d’information sur les risques majeurs édité par la Mairie (DICRIM).

Malgré tout, ces actions ont permis de créer des contacts avec des riverains de tous bords, dont certains ont une bonne connaissance du dossier, et d’affirmer notre indépendance par rapport aux politiques. Néanmoins ces actions ont produit des effets puisqu’une trentaine de nouveaux adhérents ont rejoint l’association (élément apporté par René).

Au final, Gérard remercie tous ceux qui ont participé au bon déroulement de ces actions.

 

Interpellation des élus de l’opposition et proposition de rencontre

Faux sujet qui a cependant demandé des explications. En fait, il s’avère que l’information a mal été transmise et interprétée. Lors du conseil municipal du 20 mars, les élus de l’opposition n’ont pas fait de blocage à la subvention qui nous a été allouée ; comme certains d’entre nous ont pu le croire.

La question a été posée avec justesse sur le montant de cette subvention lors de la réunion sur la présentation du budget ; celle-ci étant plus importante que le prévoit les critères d’attribution.

Le Maire a pris l’initiative lors de son conseil pour apporter les explications et indiquer que cette décision a été prise au regard des éventuelles actions en justice pouvant être intentées par notre association.

 

Qui interpeller en fonction de nos questions ?

Jusqu’à avoir une meilleure vision et interactions de nos instances de liaison liées à notre activité, Jean-Christophe se charge d’orienter les courriers en fonction des sujets traités.

 

Réflexions et actions sur les risques industriels

PPRI

La décision prise lors de notre précédent CA, d’adresser un courrier au Préfet faisant ressortir les différentes incohérences des dispositifs élaborés et cosigné par les trois associations, n’a pas été réalisé, Mme Anglade n’ayant pas proposé son projet comme il était prévu.

A ce sujet Jean-Christophe indique que la Mairie souhaite se porter en justice sur le sujet et demande aux membres de se prononcer. Suite à la discussion, les membres du CA sont d’un avis favorable, mais ils demandent plus d’informations concernant cette action pour arrêter leurs décisions.

Dominique Coquery indique qu’il serait bon de se rapprocher des personnes compétentes (voir Y. Jaumain).

Jean-Christophe se renseigne et informera les membres du bureau pour suite à donner.

PRT

Pour le moment la situation est en attente de la nouvelle promulgation qui devrait intervenir le 24 avril. Compte tenu des élections présidentielles, le groupe suppose que celle-ci sera à nouveau reportée.

Gérard recommande aux membres de bien lire le dernier compte rendu du CLIC, car beaucoup d’éléments peuvent aider à la compréhension et à l’appréciation des décisions qui risquent d’intervenir dans un proche avenir.

 

COV

Introduit par Christian Dangleterre, une grosse discussion à lieu sur la problématique des Composés Organiques Volatiles (potentiellement toxiques). Sur ce sujet qui reste à fouiller, la même question resurgit sur qui interpeller (Mairie, Thau Agglo, Région… ?).

Christian indique que des informations sont disponibles sur le site de l’ATMO 34, mais que celles-ci ne sont pas très explicitent pour apporter des réponses claires à nos questions. Il propose de créer un groupe de personnes (sentinelles) sensibles à ce sujet dans les zones d’habitations proche du site pour essayer d’identifier les odeurs émises, les heures, et la direction des vents au moment des rejets. Cette proposition est à approfondir (Qui ? Comment ?).

Il précise que le niveau obligatoire pour la déclaration des rejets d’essence est établi à 36 000 Kg et que la mesure des sites se fait sur une estimation des moyens d’exploitation. Pour GDH cette estimation a été évaluée à 30 000 Kg (!).

Notre communication sur le sujet pour réduire le niveau des rejets doit porter sur l’obligation de diminuer le stock d’essence.

Gérard Chaput indique également que des infos sont disponibles sur Air 34.

 

  • Sur ces différents sujets Jean-Christophe signale qu’il a été sollicité pour deux entretiens. Le premier par le Midi Libre prévu fin de semaine, le second par la mairie pour le journal de la ville courant avril/mai. Il indique également qu’il devrait rencontrer le Maire pour un entretien informel et qu’il profitera de cette opportunité pour appuyer fortement sur la problématique des COV.

 

Questions diverses

  • Point sur la coordination nationale (Gérard)

Action en attente, ce qui devait être fait à la demande du responsable de cette coordination a été fait (envoi courrier pour valider notre implication dans le processus). Nous attendons la suite.

  • Courrier pollution gazeuse Exon Mobile (Christian)

Sujet en attente de précisions sur cet aspect.

  • Résumé de la réunion du 20 mars (Gérard)

Sujet abordé plus haut (3e paragraphe de ce compte rendu).

  • Interpellation des élus écologistes (Francis)

Suite à cette proposition, les membres du CA décident d’établir un courrier de sensibilisation et de réponses à questions à destination des candidats aux prochaines législatives (Gérard fait une proposition de contenu à Francis pour réalisation d’un courrier à valider par Jean-Christophe).

  • Courrier de remerciement pour la subvention (Francis)

Cette proposition est rejetée, Jean-Christophe le fera oralement lors d’une rencontre avec le Maire.

 

  • Délégation aux responsables des commissions (Christian)

Sujet résolu lors de la discussion et décision sur la normalisation de notre fonctionnement (voir début de ce compte rendu).

  • Fréquence des réunions du CA (Christian)

Il est apparu lors de cette discussion que cela semble difficile de faire de prévision. Ne maitrisant pas l’avancement des sujets et des dates.

Francis propose néanmoins que le groupe puisse se rencontrer en dehors des réunions de CA pour approfondir un sujet spécifique lié à nos préoccupation du moment et ainsi permettre au membres du CA et pour ceux qui le souhaitent d’avoir un même niveau de connaissance.

Pour concrétiser et pour rebondir sur le sujet des COV, les membres décident d’une réunion de travail sur ce sujet le 31 mai. Christian pressenti pour ses compétences et sa sensibilisation se propose de préparer cette réunion. Francis se charge de trouver une salle et de la convocation.

  • Réalisation d’un dépliant de promotion de l’association (Francis)

Suite à une réunion de la commission information, Francis se propose pour réaliser un dépliant qui servira à faire connaître l’association et promouvoir ces actions.

L’avis des membres étant favorable, il proposera un projet pour que celui-ci soit disponible pour la reprise des actions de communication du marché du samedi matin à Frontignan (après les élections).

  • Contact avec le syndicat des pompiers (GC)

On attend la réponse du Conseil Général à notre courrier.

 

Fin de la réunion à 20 h 30.

Le secrétaire

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *